• Recit "la pomme" à écouter

     

     

    Dans le plus parler accent normand


    3 commentaires
  • Si bonne n’était Normandie,
    Saint-Michel n’y serait Mie.
     

     En fait il s'avère que toutes ces expressions ne traduisent pas un conflit entre régions

    mais plutôt un regret.


    votre commentaire
  • Nos ancêtres avaient constaté que les années où les noisetiers donnaient beaucoup de fruits, il naissait plus de filles que de garçons. Hasard ou influence de la nature?
    D'ou le dicton:
    "Année de noisettes, année de fillettes."

    En voici un autre:
    "Bête comme une oie qui couve debout."
    L'oie passe rarement pour un animal intelligent et si cet animal se met à couver sans couvrir ses oeufs afin de les réchauffer et de les faire éclore, sa sottise apparaît encore davantage.


    votre commentaire
  • P’têt ben qu’oui, p’têt ben qu’non

    Avant que les expressions « Une réponse de Normand » et « P’têt ben qu’oui, p’têt ben qu’non » n’entrent dans la langue courante, les esprits taquins aimaient rappeler le proverbe suivant: « Un Normand a son dit et son dédit ». L’idée est la même : les Normands seraient aussi infidèles à la parole donnée que rusés dans les affaires. D’où vient donc cette image ?

    L’explication la plus répandue mentionne une ancienne loi normande donnant le droit à une personne ayant signé un marché de rectifier ou d’annuler le contrat dans les vingt-quatre heures de sa signature,l’explication paraît crédible. Ce qui est aujourd’hui considéré comme un défaut de caractère serait donc né d’une coutume de justice.

    Une autre hypothèse a été avancée, un brin plus farfelue. Le préjugé remonterait au Moyen-Age, quand les Vikings terrorisaient les côtes européennes. Lorsqu’une bande de guerriers avait accepté, moyennant tribu, de laisser en paix la province où elle avait débarquée; une autre troupe la pillait sans scrupule, ne se sentant liée par aucun accord. Alors, mille ans plus tard, les Normands ont-ils gagné en constance et en droiture ? P’têt ben qu’oui, p’têt ben qu’non…


    1 commentaire
  • Couesnon fit une Grand’folie, mettant le Mont en Normandie
    Le Couesnon dans sa folie a mis le Mont en Normandie.
     
    Au grand dam de nos amis bretons!
    Il faut dire que c'est un joyau du patrimoine français
     
    mais  j'ajoute
    Lea33 le 28-05-2016 à 19:30:23
    Pas de conflit territorial mais je met juste mon tout petit grain de sel !
    le dicton dit que « le Couesnon dans sa folie a mis le Mont en Normandie…et le Couesnon dans sa raison le rendra aux bretons! »
    En toute amitié !
     
    et voilà yes
     

    1 commentaire